Libres, un film de Salomé Stévenin

Une collecte participative est lancée pour

LE PREMIER DOCUMENTAIRE DE SALOME STEVENIN. UNE HISTOIRE D’ÂMES, UN FILM QUI FRISSONNE 

Touchée en plein cœur par le regard d’un dauphin captif il y a dix ans, l’actrice Salomé Stevenin s’engage dans la voie de celles qui font. Elle réalise et produit son premier documentaire pour le cinéma : « Libres » … un film né d’une promesse : tout mettre en œuvre pour sortir l’animal de la soumission et dénouer les fils qui nous ont mené là. Aussi bas.
« Libres » est un cri, un poème et une rédemption.
« Libres » raconte la prise de conscience et le chaos.
« Libres » interroge sur le rapport de l’humain au monde sauvage et à l’animal.
On ne sort pas indemne de ces images-là.
Pourquoi il faut les voir, et les soutenir, et ressentir.

Libres est un film indépendant déjà tourné. Pour le mener jusqu’aux salles de cinéma, plusieurs étapes restent encore à franchir. La prochaine est celle pour laquelle je sollicite votre soutien aujourd’hui : la postproduction.

POUR LES MOTS

Une voix de femme, comme posée sur un fil : « Victor Hugo écrivait : « la première des justices, c’est la conscience. » Comment retrouver la conscience ? Comment se transformer intérieurement ? Comment être libre ? ». Salomé Stévenin entame ainsi son film, et sur notre peau à nous, les poils se hérissent illico. Tout dans le premier documentaire pour le cinéma de l’actrice native de Paris résonne ainsi : dans le ventre. Dans la gorge. En plein corps, en plein cœur. On regarde et on entend, on ressent. Parfois, l’émotion submerge car on comprend que sur ces images, notre trace à nous se dessine. « Libres » est un game changer. Impossible de l’ignorer.

POUR LES IMAGES

Les étapes défilent : Japon. Mexique. Antibes, le Marineland. Décors sublimes.  Visages humains qui se contorsionnent, sourires et détresse, corps qui vacillent ; et la nature qui s’égosille. Les personnages à l’image viennent du monde entier : peuples natifs et chamanes, chasseurs de dauphins, moines bouddhistes, et Roger Knobelspiess le braqueur écrivain, et Guillaume Néry l’apnéiste, et Lamya Essemlali la présidente de Sea Shepherd… etc.

POUR LE CHEMIN

Salomé Stévenin raconte : « Il y a dix ans, un dauphin enfermé dans un parc animalier traversait son enclos pour me fixer droit dans les yeux. J’en garde encore l’empreinte aujourd’hui. Son regard a déclenché une prise de conscience et… ce film. Je lui promis de tout faire pour les sortir de ces cages. La captivité animale interrogeait mon rapport au monde sauvage et plus intérieurement les limites de ma liberté. Et si pour libérer les autres, je devais déjà, me libérer moi-même ? »
Si ce film est un road movie, il est avant tout un chemin vers et en nous-même. La quête de la réalisatrice prend des airs de salut : sans prise de conscience – douloureuse, pas de liberté.

POUR LE VERTIGE

« Le mot animal vient du latin anima, qui signifie l’âme. La captivité animale me renvoyait comme un miroir à mes propres limitations. Conditionnements. A mes peurs et surtout à ce désir profond d’être libre. » Face à « Libre », il y a nous. Sommes-nous captifs ? De quoi ? Où ça ? Salomé Stévenin : « Ce film est une quête aventurière et spirituelle, guidée par l’urgence de trouver un équilibre entre notre vraie nature et le monde que nous créons. Je souhaite offrir au spectateur les sensations et les émotions que mes dix ans d’exploration m’ont offertes, je souhaite l’embarquer dans ce voyage sensoriel vers soi. Vers l’autre. »
« Libre » est une chance. Unique.

ACTION !

« Libres » est un film indépendant déjà tourné. Pour le mener jusqu’aux salles de cinéma, plusieurs étapes restent à franchir. La prochaine ? La post-production : le montage, d’abord image puis sonore. Salomé Stévenin et l’équipe du film organisent une collecte participative. Cette campagne est portée par l’association de Salomé : Les Merveilles du Monde.

Pour participer : proarti.fr 

Nouvelle discipline sportive sur neige : Alpine Snow Bike !

Tous schuss avec le Baron Rouge !
Vars la Forêt Blanche – les 14 et 15 mars 2019

Surnommé le Baron Rouge, il est mondialement connu pour dévaler les pistes de ski à une vitesse folle, entraînant dans son sillage des pratiquants enthousiastes. Eric Barone n’est désormais plus dans la quête des records. Il veut transmettre sa passion pour le VTT sur neige et vient de créer une toute nouvelle discipline, l’Alpine Snow Bike. En ce début d’année 2019, Eric Barone organise le premier Trophée Alpine Snow Bike… Pour la deuxième étape du Trophée, rendez-vous à Vars les 14 et 15 mars 2019 et vivez l’aventure en direct !

Alpine Snow Bike, nouvelle discipline reconnue par la FFC et l’UCI !

Lancement du 1er Trophée de France de la nouvelle discipline qui gravit les sommets !

Alpine Snow Bike Tour 2019 : le grand défi du Baron Rouge

 

Les 7 et 8 février prochain, le premier Trophée de France d’Alpine Snow Bike posera son camp de base dans la station de Châtel Portes du Soleil. À quelques encablures de la frontière suisse, cette première étape marque le lancement officiel de la compétition de la toute jeune discipline, désormais reconnue par les instances fédérales au niveau national (Fédération Française de Cyclisme – FFC) et international (Union Cycliste Internationale – UCI).

Plusieurs dizaines de concurrents se retrouveront donc sur les pentes de la Descente et du Super G de la station de Châtel Portes du Soleil, pour tenter de prendre une avance cruciale dans la course au titre.
Après cette première étape à Châtel, c’est à Vars les 14 et 15 mars puis à Isola 2000 les 20 et 21 avril, que le 1er Trophée de France de l’Alpine Snow Bike Tour se poursuivra.

Décryptage en avant-première de ce rendez-vous extrême, orchestré par Éric Barone, l’homme le plus rapide du monde sur une piste enneigée, enfourché sur un VTT.

L’attraction terrestre par la descente, un guidon, et un sol enneigé.

« Alpine Snow Bike » : 3 mots à comprendre… et à retenir !

L’Alpine Snow Bike se résume à un principe simple : « L’attraction terrestre par la descente, un guidon, et un sol enneigé. ». Concrètement, prenez une piste de Descente ou de Super G et en lieu et place de chausser les skis, enfourchez un VTT. Désormais reconnu comme un sport à part entière, l’Alpine Snow Bike voit ses compétitions inscrites au calendrier officiel de l’Union Cycliste Internationale.C’est le cas pour cette toute première étape qui se déroulera à Châtel, les 7 et 8 février prochains.
Une « première pierre » dans l’ascension d’ores-et-déjà programmée de la pratique puisque deux autres étapes sont à venir, avant un envol au-delà des frontières tricolores,direction l’Europe puis l’Asie,avec le soutien de plusieurs partenaires internationaux dont Alisports, filiale du Groupe ALIBABA.

Châtel Portes du Soleil

Focus sur cette étape 1 du Trophée Alpine Snow Bike Tour 2019 – 7 et 8 février
Au cœur du val d’Abondance, dans le Chablais savoyard, les quelques 1300 habitants de Châtel s’apprêtent à vivre deux jours d’une course hors du commun et unique, « un petit tour de pédalier pour le cyclisme, un grand braquet pour l’Alpine Snow Bike ! ».
Tout commencera le 7 février, dès 8 heures du matin, sur la piste du Linga.D’abord, une descente de reconnaissance en compagnie du père de la discipline, Éric Barone. Dès lors, les concurrents se mettront à l’épreuve du chronomètre pour établir l’ordre de départ du lendemain, jour de compétition ultime en mode poursuite.

Le 8 février, les 100 participants, chiffre maximum autorisé, prendront de l’altitude pour « se frotter » à la descente, en mode « poursuite chasseur / chassé », dans l’ordre décroissant du classement de veille. Un spectacle haut en frisson pour tous les spectateurs, puisqu’au fur et à mesure du déroulement de l’épreuve, le chronomètre s’affolera avec le départ des plus rapides des qualifications. A l’issue de cette journée, les compétiteurs retireront casque, protection dorsale, gants, masque et genouillères pour célébrer celui ou celle qui marquera de son nom, cette première étape historique de la discipline officielle.

Fiche technique de l’épreuve :

  • DESCENTE & SUPER G du Linga
    • Orientation de la piste : Nord
    • Remontée mécanique : Télécabine du Linga
    • Zone d’arrivée : Front de neige du Linga
  • DESCENTE
    • Dénivelé : 540m
    • Longueur : 1915m
    • Altitude départ : 1720m
  • SUPER GEANT
    • Dénivelé : 505m
    • Longueur : 1780m
    • Altitude départ : 1685m

Suivez l’Alpine Snow Bike sur :