Comment réduire son empreinte carbone lorsque l’on travaille dans le digital ?

Comment, en 2020, peut-on travailler dans la communication efficacement sans laisser d’empreinte carbone ?

Le sujet est complexe et sa solution semble impossible. Pourtant, il y a de nombreux gestes du quotidien que nous pouvons changer pour réduire notre empreinte carbone, aussi bien dans sa vie personnelle que dans son travail.

La data générée sur le web chaque minute en 2020

Data Never Sleeps, c’est l’infographie qui résume les chiffres clés d’Internet en 2020. Celle-ci permet de mieux comprendre les comportements des internautes. La période de confinement a marqué un véritable tournant. Selon les chiffres, les internautes sont de plus en plus dépendants des applications pour le travail à distance, du chat vidéo pour rester en contact avec leurs proches, ou encore du streaming vidéo pour se divertir.

Etude sur le web en 2018

Si en 2018 près de 53 millions de personnes se connectent chaque mois sur internet, ils sont 43,3 millions chaque jour. « La dynamique d’internet se confirme cette année encore comme le montre notre mesure Internet Global qui analyse l’audience et les comportements des internautes sur 6000 marques et 700 applications sur tous les écrans, indique Bertrand Krug, Directeur du Département Internet de Médiamétrie. Les Français passent en moyenne 1h37 sur internet chaque jour, soit 9 minutes de plus que l’an dernier. Cet essor est porté par le mobile qui représente à lui seul près de la moitié du temps de surf quotidien et est l’écran n°1 pour se connecter. Les apps jouent aujourd’hui un rôle central pour les mobinautes ; elles concentrent 90% du temps passé sur smartphone. »

Plus de temps passé, plus sur le smartphone

En 10 ans le temps passé sur internet a quadruplé. Les 35-49 ans sont les plus férus d’internet : ils y passent près de 2h30 chaque jour. Mais les jeunes sont de plus en plus présents sur internet, à l’image des 11-14 ans qui consacrent aujourd’hui 1h26 à surfer chaque jour, soit 23 minutes de plus qu’en 2017.