Un beau départ de Vendée Globe !

Le coup d’envoi de la 9ème édition du Vendée Globe a été finalement donné dans de très belles conditions météo aujourd’hui à 14h20, soit avec 1h18 de retard. En effet, Eole a contraint la Direction de Course à reporter le départ à 4 reprises, en couvrant la ligne de départ de brouillard.

Actuellement, les 33 concurrents du 9e Vendée Globe ont entamé leur tour de la planète et sont ainsi entrés, pour la plupart, dans l’aventure de leur vie. Jérémie Beyou est en tête de la flotte ce soir. Pour suivre l’ensemble des marins,  rendez-vous sur la cartographie du Vendée Globe en cliquant sur l’antarctique ci-dessous.

De belles aventures maritimes cet hiver !

En cette période si particulière, l’hiver s’annonce tout de même riche en aventures maritimes pour l’équipe d’Optimist. Nous accompagnons en effet les deux événements majeurs de la course au large en intervenant sur la partie social media.

Les Boat Story de l’IMOCA : Un contenu social media en avant-goût du Vendée Globe

Le départ du Vendée Globe aura lieu le 8 novembre prochain des Sables d’Olonne. Pour se préparer à l’Everest des mers, Optimist a lancé avec la classe IMOCA des contenus exclusivement social media : les « Boat Story« .

Les Boat Story, c’est quoi ? Ce sont de courtes vidéos avec de belles images des différents IMOCA rythmées par de la musique sympa, l’idée étant de présenter chacun des 60 pieds inscrits au prochain Vendée Globe. C’est notre équipe chez Optimist qui, à partir d’images réalisées par les différents teams et leurs prestataires de production d’images, monte ces différents clips en format carré et d »une durée d’une minute adaptée aux différents réseaux sociaux.

Vendée Arctique : un bilan social media complètement givré ! ❄️

Évènement sportif phare du mois de juillet, la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne est depuis sa création une opération commando bien menée par ses équipes.

D’un point de vue social media, le prélude arctique du Vendée Globe a été animé par l’équipe d’Optimist, sur le pied de guerre et motivé à faire de ce premier évènement sportif post-confinement (COVID-19) une bouffée d’air frais pour les amateurs de sport. Et quel spectacle ! Tant par ses partenariats variés (littéraire, scientifique, techno, horloger…) que par son scénario (merci aux skippers de nous avoir fait tant vibrer) et encore par son dispositif communication.

Jérémie Beyou, vainqueur de la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne

Le skipper de Charal a franchi la ligne d’arrivée des Sables d’Olonne ce mardi 14 juillet à 20 heures 44 minutes et 8 secondes (heure française) après 10 jours, 5 heures, 14 minutes et 8 secondes de course. Il a parcouru 3284,32 milles à 13,39 nœuds de moyenne, soit 11,45 nœuds sur le parcours théorique (2807 milles). Son dauphin Charlie Dalin (Apivia) devrait franchir la ligne d’arrivée dans quelques minutes, avec Thomas Ruyant (LinkedOut) dans son tableau arrière.

Le dernier coup aura été le coup gagnant ! Jérémie Beyou a « tout simplement » été le plus rapide ces dernières 24 heures, dès que le vent s’est levé après le passage du waypoint Gallimard. Dans le trio de tête depuis le départ des Sables d’Olonne le 4 juillet dernier, le skipper de Charal a été un des grands animateurs de cette première Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne. Il a surtout été un merveilleux finisseur. Le triple vainqueur de la Solitaire du Figaro est un habitué des finishs au couteau et des longs bords à régler le bateau pour gagner mètre après mètre.  C’est ce qu’il a fait, sans hésiter à pousser son monocoque à fond dans cet ultime combat au portant, au contact avec Thomas Ruyant.

Wind, la voile de compétition sur grand écran… mais pas seulement !

Hier soir, nous nous sommes rendus, Simon et moi, à notre premier évènement organisé par Tip & Shaft : Wind • Sail Racing Film Festival. Il est décrit comme « le premier festival du film de voile de compétition en France. Pas de croisière, pas de plaisance, que de la vitesse ! ». C’était en réalité bien plus que de la compétition tant la salle remplie (2500 personnes) a été émue.

Hier soir, nous nous sommes rendus, Simon et moi, à notre premier évènement organisé par Tip & Shaft : Wind • Sail Racing Film Festival. Il est décrit comme « le premier festival du film de voile de compétition en France. Pas de croisière, pas de plaisance, que de la vitesse ! ». C’était en réalité bien plus que de la compétition tant la salle remplie (2500 personnes) a été émue.

Le Maxi Edmond de Rothschild sur la Brest Atlantiques

Il y a 5 jours, le Maxi Edmond de Rothschild prenait le départ de la Brest Atlantiques, aux côtés de 3 autres Ultim. À son bord, Franck Cammas et Charles Caudrelier ont franchi l’équateur aujourd’hui en confortant leur position de leaders.

Suivez ce choc de géants via la cartographie mais aussi en vous abonnant au Gitana Team sur Youtube. Découvrez la playlist Brest Atlantiques :

Victoire du Maxi Edmond de Rothschild sur la Rolex Fastnet Race

Du départ à l’arrivée de la Rolex Fastnet Race, le Maxi Edmond de Rothschild et le Trimaran MACIF ne se sont pas quittés. Malgré un incident en début de parcours, c’est finalement l’équipage de Franck Cammas et Charles Caudrelier qui franchit la ligne d’arrivée en vainqueurs, seulement 59 » devant François Gabart et ses hommes.

Cammas / Caudrelier : « je suis le nouveau skipper Edmond de Rothschild »

Au sein de l’écurie Gitana, le chantier d’hiver entre dans sa dernière ligne droite. Dans un peu moins d’un mois, en effet, le Maxi Edmond de Rothschild quittera son hangar lorientais pour retrouver les pontons de la Base. Il sera alors doté d’une toute nouvelle étrave tribord mais surtout à sa barre, nous découvrirons un nouveau skipper. Suite à la fin de sa collaboration avec Sébastien Josse, débutée huit ans auparavant, l’équipe aux cinq flèches ouvre en 2019 un nouveau chapitre de sa saga plus que centenaire.

Optimist prend le départ de la saison 2019 avec l’IMOCA

L’équipe d’Optimist prend en charge la communication Social Media de l’IMOCA pour cette nouvelle saison ! La classe IMOCA a bien amorcé son internationalisation en ajoutant The Ocean Race (ex. Volvo Ocean Race) à son programme et ses enjeux de communication évoluent ainsi. Si l’IMOCA 60 était considéré comme « le bateau du Vendée Globe« , ce n’est plus suffisant de le résumer ainsi. Aujourd’hui, le programme est solidifié, internationalisé et donc séduit une sphère de sponsors bien plus importante.

C’est l’heure de voter pour le Marin de l’Année 2018 !

C’est aujourd’hui que la FFVoile a ouvert les votes au traditionnel trophée du Marin de l’Année ! Pour désigner le « meilleur » marin de la saison, un jury est constitué d’un président, de 5 journalistes, de 5 représentants d’institutions sportives, de 5 sportifs. Et le vote du public comptera pour deux voix !

Gitana Team sur la Route du Rhum et sur les réseaux sociaux

La couverture de la page Facebook Gitana Team a été mise à jour ce vendredi. Nous avons voulu jouer avec l’horizon en s’appuyant sur une photo exceptionnelle d’Eloi Stichelbaut que vous verrez « à la une » de ce post. Le Maxi Edmond de Rothschild vole intégralement et ne fait plus qu’égratigner la surface de l’eau. Dans cette configuration, seuls 4 mètres carrés sont en contact avec l’eau.

Pour tout comprendre sur le foil

Gitana Team, l’écurie de course au large aux cinq flèches, a publié mardi soir sur Youtube une animation 3D pédagogique pour comprendre le « décollage » d’un bateau. Il s’agit de dynamique des fluides, comme pour les avions mais ici, le fluide est l’eau. Et les efforts sont donc beaucoup plus importants.

De l’olympisme à la course au large pour le duo Marie Riou / Billy Besson

Un sujet Optimist pour la FFVoile :

Multiple champion du monde de Nacra 17 (2013, 2014 et 2015), Billy Besson a eu le privilège de prendre part à la 1etraversée de l’Atlantique du tout nouveau Maxi Banque Populaire IX. Fort d’une très bonne expérience en multicoque, Billy est un allié de poids pour le skipper de ce trimaran ultime, Armel Le Cléac’h. Cette aventure du large a été vécue comme une véritable bouffée d’oxygène entre deux olympiades.

Interview de Paul Bessereau et Nicolas Guillemart par le Blog du Modérateur

À quelques heures de l’arrivée d’Armel Le Cléac’h, vainqueur du Vendée Globe 2016, Fabian Ropars du Blog du Modérateur, a interrogé Paul Bessereau, en charge de la stratégie Social Media de la course et Nicolas Guillemart, en charge lui de la stratégie d’Armel.